Société

Le ministre Sidi Touré attire l’attention des jeunes de la Marahoué sur les risques liés à la consommation de la drogue

Le ministre Sidi Touré attire l’attention des jeunes de la Marahoué sur les risques liés à la consommation de la drogue

  Le ministre de la Promotion de la jeunesse, de l’Emploi des jeunes et du Service civique, Sidi Tiémoko Touré, a attiré l’attention des jeunes de la Marahoué sur les risques et dangers liés à la consommation de l’alcool, de la drogue et autres substances nocives.

 

 

« Chers amis jeunes, les substances psychotropes, nocives et les drogues illicites, peuvent entrainer chez vous un syndrome de dépendance et donner lieu à de nombreux comportements ou situations à risques pour votre bien-être et votre mieux-être, avec ses corollaires d’abandon scolaire ou professionnel, ainsi que les troubles mentaux et les tentatives de suicide. La mauvaise alimentation, les rapports sexuels non protégés cause du VIH et la violence sous toutes ses formes aux effets néfastes », a indiqué M. Sidi, à l’occasion de la campagne nationale de communication pour le changement de comportement sur les thématiques en lien avec la toxicomanie et l’alcool qui s’est déroulée jeudi, à Bouaflé.

Lors de cette campagne dénommée« Jeune, attention !!! L’alcool, c’est pas cool et la drogue te détruit », il a appelé les jeunes à tourner le dos à la consommation de l’alcool, de la drogue et autres substances nocives qui constituent des facteurs déterminants de leur vulnérabilité face à de nombreux fléaux, soulignant que « leur consommation alimente non seulement les incivilités et l’incivisme. Toutes choses susceptibles d’annihiler les efforts consentis par le gouvernement pour leur accorder une place non négligeable dans la société afin de faire d’eux des jeunes autonomes, responsables, consciencieux et acteurs incontournables pour le développement de notre nation ».

Le ministre Sidi Touré a également exhorté les autorités locales et toute la population de la Marahoué à fédérer leurs efforts pour lutter efficacement contre la consommation de ces substances psychoactives par les jeunes afin de permettre à son département d’atteindre les objectifs de sa politique en matière de jeunesse, à travers ses stratégies opérationnelles, exprimant sa gratitude à ses partenaires techniques et financières, à savoir l’ONUDC, l’UNICEF, l’UNFPA et le CILAD pour leur soutien.

Le salut au drapeau, la visite de jeunes bénéficiaires du Programme « Agir pour les jeunes », une rencontre avec le CNJCI et les responsables des fédérations de jeunesses ainsi qu’un panel sur le thème « Conduites additives et comportements transgressives chez les jeunes : pourquoi ? » ont marqué cette campagne nationale de communication pour le changement de comportement qui vise la réduction des addictions des jeunes et des adolescents à l’alcool, au tabac et autres substances nocives qui constituent des facteurs déterminants de leur vulnérabilité face à de nombreux fléaux.


                                                                   (AIP)

 

Commentaires