Société

La première «Foire du Made in Côte d'Ivoire» ouverte à Abidjan

La première «Foire du Made in Côte d'Ivoire» ouverte à Abidjan

Les produits ivoiriens sont mis à l'honneur à Abidjan. La toute première « Foire du Made in Côte d'Ivoire » s'est ouverte cette semaine. Une centaine d'exposants : des commerçants, des industriels ou encore des artisans ivoiriens se sont donné rendez-vous jusqu'au dimanche 9 septembre sur la route de l'aéroport d'Abidjan. Leur objectif : promouvoir les produits fabriqués en Côte d'Ivoire et l'industrie locale.

Du riz de Bouaké, de la poudre de cacao, des jus de fruits ou encore du savon noir et de l'huile de coco. Andréa Lago a ouvert il y a deux ans une boutique dans le quartier d'affaires du plateau d'Abidjan, dans laquelle elle propose des produits 100% ivoiriens. Alors que dans les supermarchés de la capitale économique ivoirienne les produits importés ont pignon sur rue, elle espère que cette toute première « Foire du Made in Côte d'Ivoire » va permettre de donner un coup de projecteur aux produits locaux, souvent méconnus des consommateurs : « Petit à petit on amène les Ivoiriens à consommer ivoirien. Ca permet à nos paysans de vivre vraiment de leur travail. Donc il est important de dire aux Ivoiriens qu'il y a une boutique qui est là, à leur disposition, où il trouveront tout ce qui est produit Made in Côte d'Ivoire ».

Stimuler l'économie ivoirienne en développant l'industrie locale, c'est là tout l'enjeu de la sensibilisation des consommateurs ivoiriens, selon Narcisse Sepy Yessoh, directeur de cabinet du ministre du Commerce et de l'Industrie, organisateur de la foire : « Nous avons donc souhaité leur offrir cette plateforme pour permettre de faire connaître au consommateur ivoirien la qualité des produits fabriqués en Côte d'Ivoire. Mais également la nécessité de consommer ces produits-là, parce qu'en le faisant, ils permettent à ces industries-là d'être compétitives et donc d'investir notamment dans la création d'emplois ».

Grâce à cette toute première foire visant à promouvoir les produits fabriqués en Côte d’Ivoire, le gouvernement espère aussi indirectement lutter contre un fléau qui handicape le développement de l'industrie, tout en mettant en danger les populations : les produits de contrefaçon qui inondent depuis quelques années le marché ivoirien.

Commentaires