Société

La Feneplaci réclame un arriéré de 50 milliards à l’Etat

La Feneplaci réclame un arriéré de 50 milliards à l’Etat

Les Fondateurs des établissements privés laïcs d'enseignement et de formation de Côte d'Ivoire (FENEPLACI), ont réclamé mercredi à l’Etat "l’apurement des arriérés de 50 milliards de FCFA de frais scolaire de 2017-2018", lors d’une assemblée générale extraordinaire tenue à Abidjan.

"la Fenaplaci réclame à l’Etat l’apurement dans les délais les plus brefs des arriérés de frais de scolarité de l’année scolaire 2017-2018, d’un montant de 50 milliards de francs" a déclaré Fofana Bangali, président de l’association des fondateurs.

le 15 septembre 2017, le ministre ivoirien de l’Economie et des Finances, Adama Koné avait annoncé "qu’ il avait procédé au décaissement d’un montant total de 88,3 milliards de FCFA" relativement à l’apurement des passifs des frais d’écolage au profit des établissements d’enseignement privé pour les périodes 2015-2016 et 2016-2017.

Les fondateurs ont souhaité que l’Etat s’acquitte de ses arriérés "conformément aux promesses de l’administration financière avant le 31 Décembre 2018".

La Feneplaci a réclamé aussi le recours à l’outil informatique par recoupement des fichiers de l’inscription en ligne par les élèves et de validation par les établissements d’une part et des fichiers de remontée des moyennes du premier trimestre d’autre part.

Au titre de l’année 2017, le ministre Adama Koné avait affirmé qu’au niveau de lEducation nationale, la somme totale de 59,2 milliards de FCFA avait été décaissée.



afrique-sur7.fr

Commentaires