Société

Présumé détournement de 3 millards Frs Cfa/ La comparution de l’ancien ministre Vincent Lohoues Essoh reportée au 28 juin  

Présumé détournement de 3 millards Frs Cfa/ La comparution de l’ancien ministre Vincent Lohoues Essoh reportée au 28 juin   

   Appelé à comparaitre mercredi dernier devant le parquet, l’ancien ministre, Vincent Lohoues Essoh n’a pas répondu à la convocation.

 Accusé du détournement de 3,8 milliards de Fr Cfa, l’ancien ministre et ex-PCA du Fonds interprofessionnel solidarité hévéa (FISH), Vincent Lohoues Essoh devait comparaître le mercredi 14 juin dernier devant la Chambre d'accusation du Parquet, mais ce dernier ne s’y est pas rendu.

La somme détournée est supposé être les cotisations des planteurs au titre des années 2004 à 2007. Selon les informations reçues. Toujours selon ses mêmes sources, l’ancien ministre aurait souhaité par l’intermédiaire de son Conseil un report de l’audience au 28 juin prochain.
Cependant, le mardi 12 juin dernier, au cours d’une Assemblée générale du (FISH) tenue à Abidjan, l’ex-PCA affirme n'avoir reçu aucune convocation ni même ses avocats.
Selon des sources proches de l’affaire, ce rebondissement tend à faire discréditer l’ancien ministre auprès des autorités. Celui-ci en effet, est pressenti comme le prochain Président de la Haute autorité de régulation des filières palmier à huile et hévéa qui verra le jour très bientôt. Pour un proche de l’ancien PCA,

«Des groupes d'intérêts qui ont toujours considéré l'ex-Pca comme le ''diable'' dans cette filière hévéa pour la bataille farouche qu'il a menée contre les usiniers et les cartels d'intérêts au profit des petits planteurs, n'ont vraiment pas envie de le voir venir prendre la filière pour la redresser », ce dernier  soutient que Vincent Lohoues Essoh a été le seul président d'Organisation professionnelle agricole (Opa), à avoir lutté pour le bien-être des petits producteurs de caoutchouc naturel dans cette filière.

Rappelons que l’ancien Ministre Vincent Essoh Lohouès avait rendu sa  démissionné de la présidence du Conseil d’Administration du Fonds Interprofessionnel de Solidarité Hévéa (FISH) depuis le 16 janvier, au cours d’une réunion de ce conseil. L’intérim est assuré dépuis par le député Jules Dally. Vincent Essoh Lohouès a totalisé durant plus de 30 ans passé à la tête du FISH  pour le redressement de cette filière. Il a entre autre, réussi ainsi, à faire supprimer les quotes-parts « investissement », « commercialisation » de 10F/kg, « frais financiers » de 5F/kg, prélevé par au détriment du petit producteur.  Grâce à lui, le relèvement du Taux DRC qui passera de 50% à 60% et la libéralisation de la filière (commercialisation et industrialisation). D’autres actions telles la création de la société ITCA, avec l’usine ITCA de Grand-Bouboury à Dabou, la mise sur pied des ponts bascules dans plusieurs villes et la création de la Société d’Investissement de Cote d’Ivoire (SICI) sont aussi à son actif.

 

                                                                 Autre source

 

Commentaires