Société

L’évêque d’Odienné dénonce l’insécurité à Séguéla

L’évêque d’Odienné dénonce l’insécurité à Séguéla

L’évêque du diocèse d’Odienné, Mgr Antoine Koné, a dénoncé, lors de la messe chrismale, l’insécurité « très galopante » à Séguéla et son corollaire d’interventions tous azimuts pour faire libérer les présumés auteurs des braquages qui sont appréhendés par les forces de sécurité.

 

 

« Savoir qu’on arrive à mettre la main sur certains délinquants, mais des coups de fil viennent d’Abidjan pour dire de les libérer, cela ne saurait durer longtemps », a-t-il affirmé en se prononçant sur la multiplicité des braquages de domiciles et d’opérateurs économiques dans la capitale régionale du Worodougou.

Mgr Antoine Koné a lancé un cri du cœur pour que les interventions incessantes pour faire libérer les présumés auteurs des actes répréhensibles arrêtent.

« Ces voleurs vivent dans des familles. Il convient que les parents éduquent leurs enfants. Ils ne vont quand même pas continuer à faire fortune dans les poches, dans les maisons des gens », a-t-il ajouté au cours de cette rencontre avec les agents pastoraux en vue de réfléchir sur la vie du diocèse d’Odienné.

Le diocèse d’Odienné qui couvre cinq régions administratives, à savoir le Kabadougou, le Bafing, le Béré, le Folon et le Worodougou, compte près 55 000 fidèles catholiques, signale-t-on.

 

 

Commentaires