Société

JO-2016: le patron des Jeux de Rio sous les verrous pour corruption

JO-2016: le patron des Jeux de Rio sous les verrous pour corruption

Un mois après les premières perquisitions le concernant, Carlos Nuzman, président du comité d'organisation des Jeux de Rio, a été arrêté jeudi au Brésil, soupçonné d'avoir participé à un réseau international d'achats de voix ayant permis à la ville de décrocher les JO-2016.

Nuzman, 75 ans, également président du Comité olympique brésilien, est accusé de "corruption, blanchiment d'argent et participation à une organisation criminelle", selon le communiqué publié par la police fédérale, qui devait donner une conférence de presse à 14H00 GMT.

L'arrestation du "Monsieur JO du Brésil" jette la lumière sur un réseau international de corruption qui aurait permis à la cité carioca d'obtenir les premiers JO d'Amérique du Sud, salués par le CIO comme un succès sur le plan sportif et en termes d'organisation.

Elle s'ajoute à une interminable liste de scandales à ramifications internationales entachant l'image du Brésil. 

Rio avait décroché les JO lors d'un vote des membres du CIO, le 2 octobre 2009 à Copenhague, au détriment de Chicago, Madrid et Tokyo.

Jeudi, une vingtaine de policiers ont procédé aux premières heures de la matinée, à Rio, à l'interpellation de M. Nuzman, ordonnée par un juge fédéral, dans le cadre de la deuxième phase de l'opération "Unfair play" ("jeu déloyal").

 

Afp

Commentaires