Société

Incendie à Orange Côte d’Ivoire : le gouvernement sera « très attentif » aux rapports d’enquête (Ministre)

Incendie à Orange Côte d’Ivoire : le gouvernement sera « très attentif » aux rapports d’enquête (Ministre)

Le gouvernement ivoirien sera « très attentif » aux différents rapports administratifs et d’enquête sur l’incendie qui a sérieusement endommagé, lundi, le centre technique central de la compagnie de téléphonie Orange Côte d’Ivoire, perturbant depuis lors la connexion internet et les réseaux téléphoniques dans le pays, annonce le ministre de la Communication, de l’Economie numérique et de la Poste, Bruno Nabagné Koné.

« Au-delà de tout, il nous faudra tirer des enseignements, pour mieux renforcer la sécurité des infrastructures de télécommunication du pays ; nous allons être très attentifs au rapport qui sera produit ici en interne (par l’entreprise), ainsi que par la polie, par les pompiers », déclaré M. Nabagné Koné, lundi soir, au terme d’une visite sur les lieux du sinistre au Plateau (Abidjan).

« Nous allons décortiquer tout ça pour voir dans quel mesure nous pourrons mettre en place des mécanismes qui sécurisent davantage l’infrastructure, et évitent à l’avenir que nous ayons une situation comme celle-là », a insisté Koné Bruno, par ailleurs porte-parole du gouvernement.

D’après Orange Côte d’Ivoire, les dégâts de cet incendie, qui a particulièrement endommagé le câblage de son centre technique, « sont énormes ». L’ensemble du réseau de transmission est paralysé sur la ville d’Abidjan, les capacités internet de l’entreprise sont réduites à près de 50%.

Ce qui cause aux clients beaucoup de problème de navigation, ainsi que des difficultés d’appels-voix sur la zone du Plateau, le quartier administratif et des affaires de la capitale économique ivoirienne, impacte aussi le téléphone fixe au niveau des communes de Cocody, Adjamé et Plateau, mais aussi les appels vers l’international qui fonctionnent difficilement.

Plusieurs services ont d’énormes difficultés, surtout les banques dont des GAB ne marchent pas ou sont fortement perturbés, indique la compagnie.

« Nous savons l’importance du numérique aujourd’hui pour nos populations, car ça vaut pour la voix, pour les SMS, pour l’Internet, la data de façon plus générale », a relevé le ministre Bruno Koné, assurant que tout est mis en œuvre par l’entreprise pour que la situation se rétablissent le plus tôt possible.

Commentaires