Société

Grossesses précoces : l’abstinence sexuelle recommandée aux élèves de

Grossesses précoces : l’abstinence sexuelle recommandée aux élèves de

Le secrétaire général de la préfecture de Tabou, Louis-Florent Sességnon Tagaud, a déploré les nombreux cas de grossesses en milieu scolaire dans sa localité et a invité les élèves à pratiquer l’abstinence sexuelle « pour ne privilégier que leurs études ».

« Le sexe ne va pas avec les études parce qu’on ne peut poursuivre deux lièvres à la fois. Les rapports sexuels précoces ne vous rapportent que des grossesses précoces, les infections sexuellement transmissibles, le VIH-Sida et de nombreux soucis qui vous empêchent d’étudier et d’avoir de bons résultats scolaires. L’on ne comprend pas alors pourquoi vous persistez dans cette voie sans issue », a reproché M. Tagaud, lors du lancement des « 16 jours d’activisme » contre les violences basées sur le genre.

Il a aussi demandé demandant aux parents de s’impliquer davantage dans l’éducation et l’encadrement de leurs enfants « pour garantir leur réussite scolaire » . 

Selon des statistiques du complexe socio-éducatif de Tabou, plus de 30 cas de grossesses en moyenne sont enregistrés chaque année en milieu scolaire à Tabou, entre 2015 et 2018.

Commentaires

encore D'Actu
ITV