Société

Grand Lahou en campagne contre les chiens errants

Grand Lahou en campagne contre les chiens errants

Le nouveau sous préfet de Grand Lahou (sud, région des Grands ponts), Loan constant, a lancé pendant sa tournée de prise de contact avec les 22 villages de sa circonscription, une campagne de lutte contre les chiens errants.

 

 

Cette tournée débutée en mai a pris fin mercredi à Braffedon.

« Les chiens errants constituent de véritables dangers pour les populations. Lorsque vous avez un chien, faites-le vacciner par les services vétérinaires. Aussi, n’abandonnez pas vos chiens dans les rues même si vous êtes au village. Lorsqu’un chien a la rage, sa morsure est mortelle. Si vous ne pouvez pas prendre soin d’un chien il faut éviter d’en élever », a indiqué le nouveau sous préfet qui a pris service le 14 février. .

Vé Samuel, agent à la direction départementale des Ressources animales et Halieutiques, a relevé aux populations les dispositions à prendre face aux morsures de chiens. « Celui qui a été mordu et le propriétaire du chien doivent se rendre à nos services avec l’animal. Après des analyses, nous vous délivrons des documents .Là bas, les médecins pourront soigner le mordu », a-t-il expliqué.

A l’étape du village de N’zida, Gneba Paul, notable du chef a indiqué que « depuis nos aïeux, il est interdit d’élever des chiens ici. Avec la modernisation, on foule aux pieds nos coutumes. Nous souhaitons prendre avec l’administration des mesures pour enlever les chiens errants de notre village ».

A Dioulabougou à quatre kilomètres de la ville, le chef, Diacouro Sidibé a affirmé que « ces animaux surveillent nos bétails et empêchent aux voleurs de s’approcher de nos demeures aux heures tardives. Mais nous prendront soin de faire vacciner nos animaux de compagnie et les protéger contre la rage ».

 

 

Commentaires