Société

Fonction publique : Vers l’adoption d’un nouveau statut général

Fonction publique : Vers l’adoption d’un nouveau statut général

L’avant-projet de loi du  nouveau statut général de la Fonction publique, a été validé le 30 juin dernier à Yamoussoukro,  à l’occasion d’un atelier organisé à cet effet.  Les participants ont  d’entrée passé en revue l’avant-projet de loi; discuté de la pertinence des nouveaux axes de réforme, avant  de soumettre à validation les nouveaux axes de réformés jugés pertinents.  

 

En effet, la loi N°92-570 du 11 septembre 1992 portant Statut général de la Fonction publique ne réponds plus aux exigences administratives et socio-économiques nouvelles. De l’état des lieux qui a été fait, il ressort que l’administration s’est retrouvée confrontée à une série de difficultés. A savoir, l’évolution des cadres des emplois ; la croissance des effectifs ; la mauvaise répartition qualitative, quantitative et géographique des fonctionnaires  et agents de l’Etat ; l’insuffisance dans le dispositif d’évaluation des fonctionnaires ; le relâchement de la discipline ;  la persistance de la fraude, de la lourdeur des procédures administratives, des retards, absences et abandons de postes répétées ; la démotivation des fonctionnaires ; la faible prise en compte du mérite dans les nominations à des fonctions de responsabilité ; l’affaiblissement de l’autorité de l’Etat ; l’insatisfaction des usagers en rapport avec la qualité des services publics ; l’engagement d’un nombre important de contractuels dans l’administration au mépris des textes en la matière.

A cela, s’ajoutent les récriminations des fonctionnaires et agents de l’Etat sur la  classification et des grades  qu’ils trouvent injustes; l’insuffisance et l’inégalité des salaires ; l’absence de profil de carrière dans certains corps de métier ; la non prise en compte de la formation continue par certains profils de carrière ; et le manque de mobilité professionnelle entre les familles d’emploi.

Le général Issa Coulibaly, ministre de la Fonction publique, a rassuré que les réformes feront de son département, un puissant outil au service de tous.  « Nous voulons  bâtir une administration capable de soutenir les ambitions du Président de la république et  du gouvernement pour notre pays. Une administration moderne, vouée à la performance, à la transparence, à la justice et à l’équitable pour tous ses agents et usagers », a-t-il dit.

La validation de l’avant projet de loi constitue un grands pas vers l’adoption du nouveau statut général de la Fonction publique tant attendu par les fonctionnaires et agents de l’Etat.

Commentaires