Société

Fête du mouton : Le District prépare activement le succès de la tabaski

Fête du mouton : Le District prépare activement le succès de la tabaski

La tradition a encore été respectée au District Autonome d’Abidjan. Tradition qui consiste, à la veille de chaque fête de tabaski, à échanger avec tous les acteurs impliqués dans cette célébration.

Et c’est la salle Delafosse de l’hôtel du District qui a servi de cadre pour ce deuxième rendez-vous du comité de pilotage de l’édition 2014 de la foire de la tabaski entre le Vice Gouverneur Magone Bi Touvoly Jules, représentant le président Robert Beugré Mambé et les associations de consommateurs, les importateurs, la police nationale, le Conseil Supérieur des Imans (COSIM) ce mercredi 24 septembre 2014. Objectif principal, mettre tout en œuvre pour la réussite de la fête. Dès l’entame de la réunion, le Vice Gouverneur a tenu à faire des précisions sur des « rumeurs ventilées » via la presse par des personnes et qui tendent à faire croire à un excès de taxes imposées par le District. « Il n’en est rien. Aucune nouvelle taxe n’a été créée. Pour tout camion (avec un contenu de 300 bêtes) qui débarque à l’abattoir de Port Bouet, il est prélevé la somme totale de 180.000 francs à raison de 600 francs par tête de bétail décomposé comme suit : 200 francs traditionnellement payés au District et 400 servant à l’amortissement des importants investissements réalisés pour la modernisation de l’abattoir, a expliqué Magoné qui indique que « ces 600 francs perçues par mouton ne sauraient être le prétexte d’une quelconque  augmentation du prix du mouton ». Tout comme le District s’est donné les moyens d’offrir un abattoir sécurisé, électrifié, assaini aux consommateurs et aux opérateurs, il se donnera également les moyens de mettre fin aux pratiques des intermédiaires et autres individus aux intentions lugubres qui sévissent dans ce secteur et dont l’acte contribue à faire grimper les prix. A ce sujet d’ailleurs, il dit attendre beaucoup des associations des consommateurs, des opérateurs eux-mêmes afin que chacun joue sa partition pour accompagner les ivoiriens dans cette lutte contre la cherté de la vie. Un message  approuvé par les participants et autres acteurs de la filière qui ont salué la disponibilité et la clairvoyance du Gouverneur Beugré Mambé qui ont permis de créer un cadre sain et véritablement moderne pour la commercialisation de la viande. C’est le cas de Soumahoro Ben N’Faly, Président de la Fédération Ivorienne des Consommateurs « le Reveil » qui s’est félicité du nouvel environnement hygiénique qui règne au sein de l’abattoir. Pour lui, son organisation se donnera les moyens de contraindre les acteurs véreux à s’inscrire dans la voie de la modernisation tracée par le District et qui ne profite pas forcement à tous les intérêts. « Nous donnerons un prix au Gouverneur pour toutes ses initiatives. Nous en donnerons également à l’opérateur qui a accepté d’investir plusieurs milliards en vue de donner à notre abattoir une image responsable », a conclu le Président N’Faly.  Idem pour Issiaka Sawadogo, le Président de la Confédération des Fédérations nationales de la filière bétail viande de l’Afrique de l’ouest et de bien d’opérateurs du secteur bétail qui ont rassuré les ivoiriens quant à l’approvisionnement des marchés. D’ailleurs, ont-ils fait savoir, plus de 100 camions ont été déjà enregistrés. Quant aux prix, les dispositions seront prises pour permettre à chaque bourse d’avoir accès au mouton.  Côté sécurité, le Commissaire Allali a indiqué que quelques 450 éléments de police seront déployés pour veiller au grain et s’assurer de la fluidité routière. Toute chose qui a fait dire à l’Imam Mamadou Sanogo du département social du COSIM toute sa satisfaction à l’endroit des autorités pour toutes ces actions.

Source : DIRCOM DISTRICT ABIDJAN 

Commentaires