Société

Fatou Diomandé (écrivaine) : « Soyez humble, courageuse et persévérante »

Fatou Diomandé (écrivaine) : « Soyez humble, courageuse et persévérante »

Auteure du roman à succès « Douleur intime » publié chez Vallesse Editions, Fatou DIOMANDÉ se révèle comme l’une des romancières les plus prometteuses de la sphère littéraire ivoirienne.  Née à Bouaké, au centre de la Côte d'Ivoire, où elle a fait ses études primaires et secondaires, Fatou est ensuite amenée à poursuivre ses études supérieures à Abidjan, couronnée par un diplôme d'État d'Éducatrice Spécialisée. Amoureuse de lecture et passionnée de livre, elle se lance dans l’écriture d’un roman qui dès sa parution est retenu au programme scolaire national ivoirien. Pour ce 12ème numéro d’Actuelles Mag, nous avons le plaisir de rencontrer présenter cette talentueuse écrivaine ivoirienne.  

Comment êtes-vous arrivés dans le domaine littéraire ?

Je suis arrivée dans le domaine littéraire par mon amour pour la lecture. Je partageais les romans avec mon père (journaliste) qui m'a inculqué ce goût de la lecture. Par la suite, Je me suis mise à écrire des petits textes, à participer à des concours d'écriture de nouvelles, ... Ensuite est née mon envie d'écrire "Douleur Intime".

 

Quel est le personnage féminin qui vous a le plus inspiré ? Pourquoi ?

Le personnage féminin qui m'a le plus inspiré est feue Régina YAOU, cette écrivaine qui a guidé mes premiers pas dans l'écriture. Je lisais beaucoup ces histoires qui décrivent nos cultures; ces textes sont parlant, je trouve, avec un style captivant.

 

 

Parlez-nous de votre livre ‘’Douleur Intime’’. Dans quelle condition l’avez-vous écrit ?

Mon roman « Douleur Intime » qui comporte plusieurs chapitres a été écrit à différents moments de ma vie. Simplement parce qu'à la base, cette œuvre n'avait pas un but commercial. J'écrivais pour mon simple plaisir. J'ai ensuite été encouragée par quelques amis qui ont lu ce manuscrit que je présentais avec grand plaisir. Ils trouvaient la trame parfaite pour être partagée, lu par tous et non pour … Lire la suite ici

 

Commentaires