Société

Facture de Cie / A quoi sert réellement la "taxe rémunératoire d’enlèvement des ordures ménagères" ?

Facture de Cie / A quoi sert réellement la

 En juin 2014, la Compagnie Ivoirienne d’Electricité (CIE) institue la Taxe Commune (aujourd’hui "taxe rémunératoire d’enlèvement des ordures ménagères"). Cette taxe qui s’ajoute à chaque facture émise par la société détentrice du monopole de la distribution d’électricité en Côte d’Ivoire doit en principe être reversée aux mairies pour la gestion des déchets ménagers. Trois ans plus tard, il n’en est rien. Finalement, à quoi ou à qui profitent donc toutes ces cotisations ?

 Trois ans que la “taxe rémunératoire’’ est prélevée et les Ivoiriens continuent de payer de leurs poches pour l’enlèvement de leurs ordures ménagères, au risque de voir celles-ci pourrir devant leurs maisons. Ils payent des pré-collecteurs, ou porte-faix appelés communément « wôtrotigui », ou de petites entreprises avec des tricycles. Les services des mairies, eux, restent inactifs par « faute de moyens ». Pendant ce temps, le gouvernement lance à intervalle régulier des campagnes d’incitation à l’action citoyenne en matière de salubrité. Il est question d’amener les populations à l'émergence (sanitaire aussi). Une émergence sanitaire qui doit se faire avec un changement de mentalité et de comportement, comme le dit si bien, Anne Ouloto, « Maman Bulldozer ». La ministre de la salubrité urbaine et de l’assainissement a en effet, lancé une opération grand ménage, en demandant l'implication de tous et de chacun afin de rendre “nos rues’’ propres. Mais qu’advient-il des taxes d’assainissement que prélèvent, finalement pour rien, la compagnie d’électricité ? Que dire de toutes ces agences publiques aux dénominations assez évocatrices qui naissent au jour le jour ? Agence nationale de la salubrité urbaine (ANASUR), Fonds de financement des activités de salubrité urbaine (FFPSU), Agence nationale de l’environnement (ANDE) ? Quel est leur rôle véritable ? Font-elles effectivement leur travail ? Il faudrait bien que des explications claires et concises soient données aux Ivoiriens et par-delà à tous les abonnés sur ce qui est fait avec leur argent, la mission des structures spécialisées et le travail de l’Etat. Que dire des autres taxes que prélève la chère CIE, notamment la redevance d'électrification rurale, la redevance RTI … Les Ivoiriens risquent de crier à l’abus !

 

Commentaires