Société

Elodie Zemba, jeune vulcanisatrice « passionnée » vivant à Guéyo

Elodie Zemba, jeune vulcanisatrice « passionnée » vivant à Guéyo

Elle est un bout de femme.  Agée de 21 ans, elle affiche une jolie frimousse qui la lie naturellement à un métier de la mode pourtant, Elodie Zemba est vulcanisatrice, la seule du genre à Gueyo (Soubré) et qui force l’admiration dans cette ville du Sud-Ouest ivoirien (région de la Nawa).

Sa fraîcheur contraste avec son environnement de travail quand on la découvre,  la jeune fille crie cependant sa passion pour un  métier qu’elle tient de son père.

« C’est une passion qui s’est transmise de père en fille, c’est un métier qui est ancré dans la famille Zemba. Ma grande sœur, après sa formation, travaille dans une entreprise spécialisée à Abidjan. Et moi et mon petit frère Jules travaillons sous la supervision de notre père. Le virus s’est propagé de père à enfants. Toute la famille est dans la vulcanisation », a-t-elle confié à l’AIP.

Déjà frêle écolière elle suivait Zemba père à l’atelier de vulcanisation, se rappelle Elodie. « D’année en année, ce qui semblait une routine s’est muée en passion » au point où elle arrête les études en classe de CM2 pour s’y consacrer.

« Aujourd’hui les pneus n’ont aucun secret pour moi. Je démonte, répare et remonte presque tous les types de pneus. Des bicyclettes aux tracteurs de tout genre en passant par les véhicules toutes catégories. Et j’avoue que c’est un métier que je fais avec fierté. Mais vraiment sans aucun complexe », clame la jeune vulcanisatrice.

Pour son avenir  Elodie Zemba se dit partagée entre l’envie d’aller travailler dans une grande entreprise et celui de rester pour agrandir l’entreprise familiale de Guéyo.

Commentaires