Société

Dr Moeti appelle l’Afrique à converger vers la Couverture santé universelle (OMS)

Dr Moeti appelle l’Afrique à converger vers la Couverture santé universelle (OMS)

Dans son message publié samedi à l’occasion de la Journée mondiale de la Santé 2018, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, Dr Matshidiso Moeti, exhorte les pays membres de la Région à converger vers la Couverture santé universelle (CSU).  

 

« Aujourd’hui, 7 avril 2018, à l’occasion de son 70ème anniversaire, l’Organisation mondiale de la Santé attire l’attention de la communauté internationale sur le thème retenu pour l’édition 2018 de la Journée mondiale de la Santé, à savoir ‘’Couverture santé universelle : pour tous et partout’’ », entame Dr Moeti qui rappelle que cette année marque également le 40ème anniversaire de la Déclaration d’Alma Ata, de 1978, qui appelait à la santé pour tous en l’an 2000.

 

Au cours des 70 dernières années, des avancées majeures ont été enregistrées en matière de santé et de technologies sanitaires. Cependant, beaucoup reste à faire pour enrayer la forte expansion des maladies non transmissibles et surmonter de nouvelles menaces. Il convient aussi de relever le défi posé par la résistance aux antimicrobiens et les médicaments contrefaits, poursuit la Directrice de l’OMS pour la Région Afrique.

 

Pour Dr Moeti, les pays doivent donc s’efforcer d’améliorer la gouvernance et les systèmes d’information sanitaire en vue d’une meilleure réglementation et planification des activités menées par les communautés et les partenaires, et pour des besoins de responsabilisation. Un leadership efficace et un engagement politique de haut niveau sont essentiels pour instaurer la CSU. Il est nécessaire de veiller à ce que des investissements équitables et durables soient consentis dans le domaine de la santé pour garantir un accès équitable aux services de santé.

 

La couverture santé universelle consiste à veiller à ce que chaque personne – indépendamment de son lieu de résidence et de son statut social – bénéficie de services de santé essentiels et de qualité dont elle a besoin sans pour autant subir des difficultés financières. La CSU est donc un puissant outil au service de l’équité, qui assure la santé pour tous, renforce la sécurité sanitaire, réduit la pauvreté et améliore l’égalité entre les hommes et les femmes, assure-t-elle.

 

Dans la Région africaine, l’OMS s’est engagée à fournir un appui aux États Membres pour qu’ils convergent vers la couverture santé universelle. « Nous avons élaboré un cadre d’action pour aider les pays à choisir leur propre voie vers l’instauration de la couverture santé universelle et l’atteinte des objectifs de développement durable. Nous avons aussi pris un certain nombre d’initiatives (…) afin de converger vers la couverture santé universelle », note Dr Moeti.

 

« Aujourd’hui, je lance un appel aux dirigeants africains pour qu’ils respectent les engagements souscrits en 2015 et engagent des actions concrètes. L’OMS continuera d’apporter un appui aux pays pour édifier des systèmes de santé plus solides, plus résilients et plus réactifs grâce à la couverture santé universelle, afin de promouvoir la santé pour tous (#Health for All) », conclut Dr Moeti.

Commentaires