Société

Des députés en séminaire pour la promotion des droits des personnes en situation de handicap

Des députés en séminaire pour la promotion des droits des personnes en situation de handicap

Vingt-cinq députés, dont cinq membres de la direction des Services législatifs, prennent part, depuis vendredi à Yamoussoukro, à séminaire de formation sur la promotion des droits des personnes en situation de handicap (PSH), particulièrement sur leur droit d’accès à la justice.

 

 

Le séminaire initié par le Programme de développement de la justice en Côte d’Ivoire (Projustice) est financé par l’Agence de développement international des Etats-Unis d’Amérique (USAID). Il vise à l’amélioration de la protection des PSH et à la sensibilisation des parlementaires et administrateurs de  parlement sur l’importance du pouvoir législatif dans le respect des engagements internationaux pris par l’Etat.

« Ces textes ont pour but l’intégration socio-professionnelle de cette minorité sociale », a indiqué Claudio Santorum, directeur du SUNY-CID Côte d’Ivoire, en charge de l’exécution du projet. M. Santorum a souligné que la mise en œuvre des conventions reste un défi nécessitant un engagement sectoriel qui permettra d’éliminer les nombreuses barrières rencontrées par les personnes handicapées.

Le recensement général de la population et de l’habitat, en 2014, estime à 441 173 le nombre de personnes en situation de handicap en Côte d’Ivoire, soit 2 % de la population. 

Pour garantir le droit des PSH et des personnes vulnérables, la Côte d’Ivoire a ratifié, en janvier 2014, la convention relative au PSH. Cet engagement a été confirmé par la loi fondamentale du pays en son article 32. 

« La mise en œuvre de ces droits reconnus passe nécessairement par l’adoption de toutes les mesures appropriées au niveau législatif et administratif », a affirmé la vice-présidente de la Commission des affaires sociales et culturelles de l’Assemblée nationale, Touré Aya Virginie. Elle a salué l’initiative de ProJustice qui permettra aux participants de s’imprégner de la question des PSH, afin d’informer et de sensibiliser l’ensemble des députés pour une meilleure protection des PSH sur leur droit d’accès à la justice.

Le séminaire se propose de transmettre les nouvelles connaissances et méthodologies qui permettront d’impacter le dispositif légal existant, afin de promouvoir une société plus inclusive. 

ProJustice œuvre à faciliter l’accès à la justice pour tous les citoyens, en particulier les plus défavorisés, à moderniser les pratiques professionnelles et à assurer un meilleur suivi des procédures pénales en Côte d’Ivoire, rappelle-t-on.

 

 

Commentaires