Société

Côte d’Ivoire/ Les professionnels de l’Education spécialisée réclament le paiement de l’indemnité contributive au logement suspendu depuis 2016

Côte d’Ivoire/ Les professionnels de l’Education spécialisée réclament le paiement de l’indemnité contributive au logement suspendu depuis 2016

La Coordination nationale des professionnels de l’Education Spécialisée de Côte d’Ivoire (CONAPESCI) réclame le paiement « effectif et sans délai » de l’indemnité contributive au logement qui s’élève à 40.000 francs  CFA, suspendue depuis fin novembre 2016, à tous les maitres d’Education spécialisée.  

 

« Cette réclamation fait suite à la lenteur et à la lourdeur constatée dans le traitement du dossier depuis la suspension de ladite indemnité car toutes les démarches entreprises jusque-là sont restées sans succès », a expliqué le secrétaire général de la  CONAPESCI, Olivier Toty Dago, appelant au secours le chef du gouvernement ivoirien, Amadou Gon Coulibaly pour qu’une solution « urgente » soit trouvée.

 

« Nous sollicitons l’intervention effective du Premier ministre, Chef du Gouvernement, ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Amadou Gon Coulibaly, pour la signature du projet de Décret modifiant et complétant le Décret n°93-880 du 17 novembre 1993 déterminant le droit au logement ou à une indemnité contributive au logement en faveur de certains fonctionnaires et agents de l’Etat, devant prendre en compte les Maîtres d’Education spécialisée dans son Annexe III Groupe III », a déclaré M. Dago, lors d’une conférence de presse tenue mercredi à Abidjan.

 

Pour lui, cette mesure de suspension du paiement de l’indemnité contributive au logement qui s’élève à 40.000 francs CFA et son corollaire de réduction sensible du pouvoir d’achat impacte négativement les conditions de vies des professionnels de l’Education spécialisée.

 

Par professionnels de l’Education spécialisée, il faut entendre des fonctionnaires outillés pour l’accompagnement et la prise en charge des enfants et personnes en situation de handicap, notamment la surdi-mutité, le handicap moteur, l’autisme, la trisomie 21, l’infirmité motrice cérébrale. La CONAPESCI  se veut donc comme le creuset des spécialistes du handicap sensoriel, physique ou moteur  intellectuel et tout autre handicap en Côte d’Ivoire, a signifié son secrétaire général, Olivier Toty Dago.

Commentaires