Société

Côte d’Ivoire : l’iman Aguib Touré réclame des vacances pour la fête de Tabaski

Côte d’Ivoire : l’iman Aguib Touré réclame des vacances pour la fête de Tabaski

L’imam Aguib Touré, lors d’un discours à l’occasion de la Tabaski, a saisi l’opportunité pour demander aux autorités ivoiriennes d’accorder des vacances aux musulmans pour la célébration de cette fête.  

 

S’appuyant sur les vacances accordées aux chrétiens pour la Noël, l’imam Aguib Touré a dénoncé le fait que les musulmans ne bénéficient pas de ce même traitement. «S’il vous plait revoyez le jour de ramadan et celui de la tabaski pour les musulmans. Il ne faudrait pas qu’on fasse la fête aujourd’hui et le lendemain aller au travail ou à l’école. C’est vrai que le jour de la fête est déclaré férié mais cela ne nous suffit pas. Pendant la fête de ramadan passée, les élèves sont allés composer le lendemain de la fête. Cela n’est pas normal. J’espère qu’on ne parle pas à des gens qui ne nous écoutent pas », a déclaré le guide religieux le mardi 21 août 2018, jour de la Tabaski.

Puis l’imam d’ajouter : «Ce jour (la Tabaski, Ndlr) est mieux que tous les autres jours de fête dans la vie d’un musulman. C’est un jour où on doit se repentir tous en les préparant mieux qu’on prépare le 24 décembre et le 31 décembre. Au lieu qu’un musulman achète des cadeaux de noël qui n’ont rien avoir avec la vie de tout enfant, c’est maintenant (NDLR la fête de la tabaski) qu’il faut lui offrir des cadeaux. Un musulman qui donne des cadeaux à son enfant pendant la fête de noël, est un musulman qui a oublié le sens de la fête de noël.»

Convoqué par la DST (Direction de la surveillance du territoire) le mercredi 4 juillet 2018, Aguib Touré a comparu devant un juge d’instruction avant d’être accusé pour incitation au terrorisme. Il a été déféré le 9 juillet à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA). En attente de son procès, l’homme religieux a finalement été mis en liberté dans la nuit du 14 au 15 août 2018.

 

 

 

 

 

Commentaires