Société

Consolidation de la paix en Côte d'Ivoire: Les alliances interethniques appelées en renfort

Consolidation de la paix en Côte d'Ivoire: Les alliances interethniques appelées en renfort

Le système des Nations unies entend user de tous les moyens pour une paix durable en Côte d'Ivoire. Un atelier de validation de l'inventaire des alliances interethniques a eu lieu.  

 

Afin de consolider la paix en Côte d'Ivoire, l'Unesco, le Pnud, l'Unicef et le ministère de la Culture et de la Francophonie ont entrepris de s'appuyer sur les alliances interethniques et les autres mécanismes de prévention et de résolution des conflits.

 

A cet effet, ces structures des Nations unies ont décidé de faire l'inventaire de ces mécanismes qui sont des pactes de non-agression et de solidarité, signés entre les communautés, en vue de la pacification des relations entre elles pour une meilleure cohabitation.

 

Ainsi donc, après l'inventaire de ces alliances dans les régions du sud, du centre, du centre-ouest et de l'ouest du pays, ces structures ont organisé du 2 au 3 octobre, à l'hôtel des parlementaires de Yamoussoukro, un atelier consacré auxdites alliances qui, malheureusement, sont des valeurs culturelles qui tendent à disparaître, parce que très peu connues et pratiquées par les jeunes.

 

Cet inventaire s'inscrit dans le cadre du renforcement de la participation des jeunes à la consolidation de la paix dans le sud, le centre, le centre-ouest et l'ouest de la Côte d'Ivoire.

 

Selon Ydo Yao, directeur régional de l'Unesco qui a présidé la clôture de l'atelier, le défi actuel consiste à revaloriser et à mieux faire connaître les alliances interethniques et les différents mécanismes traditionnels de prévention et de résolution des conflits dans les zones cibles, de renforcer la pratique et la transmission de ce patrimoine pour une paix durable et une cohésion sociale. Car il convient de noter que la Côte d'Ivoire, qui a besoin de consolider sa paix, dispose de moyens limités pour adresser toutes les problématiques liées à la maintenir ce climat de paix.

 

Au terme de cet atelier, les quarante participants issus de la chefferie traditionnelle, des associations de jeunes des régions citées, l'équipe d'inventaire et le comité scientifique ont recommandé l'adaptation du contenu de l'enseignement des traditions, la création de centres pilotes de valorisation des alliances interethniques et des mécanismes traditionnels de règlement des conflits, une sensibilisation par les médias, la promotion des langues nationales, la sollicitation des ethno-sociologues et des anthropologues en vue de clarifier l'usage des termes "Peuples et ethnies", ainsi qu'une intensification de la recherche scientifique sur les alliances et enfin une extension de l'inventaire des alliances à tout le pays.

Commentaires

encore D'Actu
ITV