Société

Bouna: Les populations souhaitent ardemment la construction de complexes hôteliers

Bouna: Les populations souhaitent ardemment la construction de complexes hôteliers

Les populations de Bouna souhaitent ardemment la construction de complexes hôteliers pour combler le déficit criant d’hôtels qui frappe le chef-lieu de la région du Bounkani (Nord-Est),  a appris l’AIP jeudi, auprès de communautés vivant dans cette ville.

 

 

« C’est vraiment déplorable qu’un chef-lieu de région n’ait pas assez d’hôtels. Bouna est une ville touristique, nous avons le parc de la Comoé à côté de nous, des festivals et bien d’autres curiosités culturelles. Où vont dormir tous nos illustres visiteurs? », s’indigne un habitant de cette localité, Dah Valentin.

Selon une investigation sur le terrain, force est de constater que les réceptifs hôteliers ne comptent que 40 chambres en tout pour six hôtels fonctionnels. Cette insuffisance de chambres contraint très souvent des séminaristes, des panélistes et des touristes, ainsi que des  visiteurs à se loger dans la ville avoisinante de Bondoukou, située à 176 km.

Des personnes interrogées déplorent cette réalité, tout en invitant des opérateurs économiques à venir construire des complexes à Bouna. Les hôtels phares de cette circonscription administrative  sont l’hôtel « Eléphant »  et l’hôtel « la Réserve de Bouna », construit en 1990, rappelle-t-on.

 

 

Commentaires