Société

Avant son enterrement samedi prochain, voici ce que désire Dézy Champion

Avant son enterrement samedi prochain, voici ce que désire Dézy Champion

Décédé dans la nuit du 30 au 31 mars dernier, une vidéo diffusée à titre posthume du pasteur Désiré Guinon alias Dézy Champion, révèle le mot d’adieu qu’il laisse à ses fidèles, les priant de ne retenir que « Jésus est Seigneur » et sa disparition, une transition pour la poursuite de l’œuvre par quelqu’un d’autre, le temple « Armée royale » de Yopougon-Ananeraie. .

« Les ivoiriens doivent retenir que Jésus est Seigneur. Christ est ma vie et la mort est un gain », a dit l’homme de Dieu en réponse à une question qui lui avait été posée de son vivant, avant sa mort le 4 avril, d’une crise cardiaque selon une révélation faite par son oncle Gledjiké Zoué à Ivoir TV après une autopsie.

« On peut être en pleine œuvre et Dieu peut te prendre et décider qu’un autre continue l’œuvre », répond-il succinctement à la question de savoir s’il devait rendre l’âme à ce stade de sa vie.

Après la diffusion, le prophète Fabrice Kouamé de la mission évangélique « Grâce de vie », a exhorté les fidèles chrétiens à compter leurs jours car « le réveil est une grâce de Dieu, une résurrection et quand nous nous levons le matin, nous devons rendre grâce à Dieu parce que nous ne savons pas quand nous partirons ».

Il a ajouté que « c’est le lieu de nous poser la question pourquoi nous vivons. A chaque fois que Dieu enlève l’un d’entre nous, cela doit être une aubaine pour prier  et le décès du pasteur Guinon doit être l’objet pour nous d’évangéliser ».

Il a comparé la vie de l’homme sur terre à la fleur des champs qui se fane avec le temps et a invité les humains à sortir des sentiers battus et que leur amour pour le seigneur soit sans défauts.

Une veillée traditionnelle et artistique est prévue le 4 mai, jour anniversaire du défunt. Il sera inhumé le 5 mai au cimetière de Williamsville.

Agé de 39 ans, Dézy Champion laisse derrière lui quatre enfants.

 

(Avec AIP)

Commentaires