Société

Au Sénégal, le bétail en souffrance, l'Etat à la rescousse

Au Sénégal, le bétail en souffrance, l'Etat à la rescousse

La fin de la période de sècheresse et le début de celle des pluies ont entrainé une forte mortalité dans le centre du pays ces derniers jours. A un mois et demi de la tabaski, les autorités ont réagi, le président Macky Sall a débloqué une importante somme pour les éleveurs.

25 000 francs CFA pour un mouton, 50 000 pour un zébu. Macky Sall a lui-même fait le déplacement dans le département de Kongheul pour apporter, a-t-il expliqué, « la solidarité de la nation » et surtout des fonds, pour parer à l'urgence, une enveloppe d'un milliard de francs CFA.

Ces dernières semaines, les fortes températures et le manque de fourrage notamment dans le centre du pays ont affaibli tous les cheptels : zébus, moutons et chèvres, la mortalité du bétail a donc augmenté. Une situation quasi normale à cette période de l'année, estiment les responsables du ministère de l'Elevage. Il y a dix jours, des orages puissants ont frappé tout le centre du pays, coeur de la zone de d'élevage. Du vent frais, un coup de froid fatal pour de nombreuses bêtes déjà affaibli.

En tout, une première estimation comptabilise près de 23 000 têtes de bétail mortes en quelques jours.

Commentaires