Société

Assomption 2018 : Des processions éclatées dans les rues d’Abidjan

Assomption 2018 : Des processions éclatées dans les rues d’Abidjan

L’Assomption, solennité consacrant la montée de la Vierge Marie au Ciel et célébrée tous les 15 août, a été marquée ce mercredi par des processions dans plusieurs rues de la ville d’Abidjan.

A la paroisse Saint Marc des Toits-Rouges de Yopougon, les chrétiens catholiques ont démarré la procession à partir de 7H30 mn avec la statue de la Vierge Marie posée dans un pickup de type 4×4 depuis le café de la cité. Au son de la musique religieuse, entre chants et danses, ils ont magnifié « la mère du Ciel ».

« Je suis très heureuse que ma mère, la Vierge Marie rejoigne le Ciel. Nous sommes venues lui transmettre nos doléances pour qu’elle les transmette à son fils Jésus-Christ », s’est réjouie Assamoi Thérèse, fidèle de la paroisse et membre du groupe marial des équipiers du Rosaire.

A quelques encablures, une paroisse voisine, « Notre Dame de l’Assomption » du Nouveau Quartier. A l’entrée de l’Eglise la statue de la Vierge-Marie portée par des brancardiers. « Avé Maria, Avé Maria, Avé Maria », scandent les paroissiens au son de la fanfare, tous heureux de célébrer ce « dernier voyage » de Marie.

Pour Ariko Angèle, membre de la Légion de Marie de cette paroisse, la fidélité et l’obéissance de Marie à Dieu lui ont valu beaucoup de grâces. « Tout le monde doit être reconnaissant vis-à vis de Marie grâce à qui  Dieu s’est révélé au monde », a-t-elle exhorté.

Même décor à la paroisse Saint Joseph Charpentier de Yopougon Gare. Posée également dans une bâchée et encadrée par des légionnaires, dévots de Marie, la représentation de la mère de toutes grâces a parcouru les rues. Chants et méditation du chapelet ont marqué cette procession partie du cinéma Kabadougou jusqu’à l’Eglise située dans le tréfonds de la cité du porc « Gabriel Gare ».

Lutte, résurrection et espérance sont les trois mots qui, selon le père Zogbo Hervé Alain-Serges, résument cette solennité. « Si Marie a été élevée dans la gloire, c’est parce qu’elle a subi l’épreuve et cela doit tous nous interpeller », dit-il.

Si les fidèles de la paroisse Saint Jean, dans la commune de Cocody, sont restés sur place pour assister à la messe, ce n’est pas le cas à Saint-Albert le Grand, situé non loin du CHU. Dans la cour de l’église que dirige le Curé, le père Pacôme Diaya, les fidèles ont honoré la Vierge en faisant la ronde autour de la statue installée sur une table.

Toutes ses processions ont été couronnées par la célébration de la Sainte eucharistie, la messe.

Commentaires