Politique

Auteur de la phrase « à chacun son Français » : pourquoi Dibopieu a lancé l’appel

Auteur de la phrase « à chacun son Français » : pourquoi Dibopieu a lancé l’appel

En 2004, au moment où la Côte d’Ivoire était secouée par une crise sans précédent, Jean Yves Dibopieu a appelé chaque Ivoirien à avoir « son » Français. Plus de dix ans après, ce proche de Blé Goudé a donné les raisons de cet appel.

Jean Yves Dibopieu, qui se confiait à un confrère, a bien voulu, d’entrée, situer le cadre dans lequel il a lancé cette fameuse phrase. « Je veux qu’on rappelle du contexte de cette phrase. Ce contexte était que depuis l’ouest du pays, les Français piétinaient tout sur leur passage et tiraient tout ce qui bougeait, il faut qu’on se souvienne de cela », a-t-il soutenu.

L’ex leader de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI) a aussi ajouté qu’à cette époque, il était donné de voir « les Français tirer à bout portant sur les Ivoiriens à l’hôtel Ivoire ». « Dans quel pays, peut-on assister à un tel spectacle sans réagir ? Notre réaction n’a été que verbale. Ce bout de phrase n’a pas fait d’effet. Qu’on me dise combien de français ont été tués après ces propos. C’était simplement une phrase pour interpeller la classe politique française. », a précisé l’ex membre de la galaxie patriotique.

Jean Yves Dibopieu s’était exilé au Ghana après la chute du régime de Laurent Gbagbo. Il a été extradé en février 2013 puis détenu pendant 16 mois. Il a été libéré fin mai 2014.

 

 

 

Commentaires