Economie

En vue de faire bénéficier 6 milliards à l’État: le SYNATACI suspend son mot d’ordre de grève, jusqu’au 30 septembre 2018

En vue de faire bénéficier 6 milliards à l’État: le SYNATACI suspend son mot d’ordre de grève, jusqu’au 30 septembre 2018

Ils seront à leur poste dès ce jeudi 19 juillet 2018, les agents du ministère de l’agriculture et du développement durable. Le SYNATACI qui avait entamé une grève qui a duré plus de 6 semaines et qui a eu pour conséquence, le blocage des projets de délimitation des villages sur toute l’étendue du territoire nationale, a décidé, au terme d’une assemblée générale extraordinaire, qui s’est tenue, le lundi 16 juillet dernier, de suspendre son mot d’ordre de grève, jusqu’au 30 septembre 2018.  

 

Cela ,afin de permettre à la Côte d’Ivoire de bénéficier d’un appui budgétaire de 6 milliards de F CFA, de l’Union européenne et la Banque mondiale, dans le cadre d’un projet de délimitation de plus 1000 villages avant la fin du mois de septembre 2018 .

“ Le syndicat national des techniciens d’Agronomie de Côte d’Ivoire ( SYNATACI) a décidé de la suspension de son mot d’ordre de grève jusqu’au 30 septembre 2018, période d’urgence du processus de délimitation des territoires des villages pour permettre à la Côte d’Ivoire d’atteindre les indicateurs demandés par l’union européenne et la Banque mondiale ” , a annoncé le secrétaire général du SYNATACI , Tersia Stéphane.

 

Indiquant qu’à ce jour ce sont 452 villages qui ont délimités, le secrétaire général du syndicat national des techniciens d’agronomie de Côte d’Ivoire a précisé que cette décision vise à donner une chance aux négociations entamées depuis quelques semaines avec l’État.

Et d’expliquer : “ Les techniciens agronomes en qualité de commissaire enquêteurs pour cette opération, sont la cheville ouvrière, car ce sont eux qui recueillent l’historique des villages, constituent l’équipe d’enquête, ouvrent l’enquête, participent à la publicité de l’enquête, signent les PV de constat des limites, etc...”

 

C’est pourquoi, « soucieux du développement de notre pays, nous avons décidé de suspendre la grève, pour la délimitation des 848 villages restant, pour faire gagner à l’État, les 6 milliards de F CFA , dans l’espoir , qu’il se penchera sur notre situation, pour que nous soyons incités à reprendre le travail ” .

Commentaires