Société

Arrêt des cours au lycée Houphouët Boigny de Korhogo

Arrêt des cours au lycée Houphouët Boigny de Korhogo

Des troubles survenus mercredi au lycée Houphouët Boigny de Korhogo paralysent l’établissement depuis deux jours, obligeant les autorités à convoquer une rencontre de conciliation avec tous les responsables syndicaux de l’enseignement secondaire de la ville jeudi après-midi.

Ces troubles font suite au mot d’ordre de grève de la Coalition du secteur éducation formation de Côte d’Ivoire (COSEF-CI), une coalition de six syndicats qui réclame l’amélioration des conditions de vie des enseignants. Ils ont commencé lorsque des élèves, sortis des classes, ont commencé à jeter des pierres aux véhicules qui passaient sur la voie publique devant le lycée.

La police, arrivée sur les lieux, a également subi des jets de pierres. Elle a riposté avec du gaz lacrymogène.

Trois enseignants et 12 élèves ont été interpellés et sont maintenus en garde à vue. Une demi-douzaine de policiers ont été blessés.

Des syndicats d’enseignants non signataires de la grève sont alors entrés dans la danse pour « exiger » la libération des enseignants et des élèves interpellés avant de reprendre les cours.

Le mouvement a commencé à gagner les autres lycées et collèges de la ville qui ont enregistré quelques perturbations de cours ce jeudi matin.

Le préfet, Daouda Ouattara, a demandé aux enseignants de reprendre les cours et de faire confiance en son administration pour la suite à donner à la demande de libération des professeurs et élèves interpellés.

Commentaires