Société

Aquarius: 42 Soudanais obtiennent le statut de réfugié

Aquarius: 42 Soudanais obtiennent le statut de réfugié

Quarante-deux Soudanais accueillis à Lille après avoir été débarqués de "l'Aquarius" ont obtenu le statut de réfugié.

"La France a décidé de vous accorder le statut de réfugié. (...) Aujourd'hui, pour vous, c'est la fin d'un très long périple extrêmement difficile et douloureux et, nous l'espérons tous, le début d'une vie meilleure dans laquelle nous vous accompagnerons", a déclaré ce vendredi la maire de Lille Martine Aubry. Elle s'adressait à 42 Soudanais que l'Aquarius, navire humanitaire, avait sauvé en mer Méditerranée en juin.  

Lors d'une cérémonie, ils se sont vu remettre la décision de l'Ofpra (Office français de protection des réfugiés et apatrides) leur reconnaissant le statut de réfugié, qui leur permettra d'obtenir une carte de résident pour 10 ans.  

"Ce qui explique le délai raccourci, c'est que nous sommes allés au devant de la demande, en Espagne, entendre les demandeurs d'asile qui nous ont fait part des motifs pour lesquels ils avaient quitté leur pays, ce qui a permis de pré-instruire leurs dossiers", a expliqué Anatole Puiseux, secrétaire général adjoint de l'Ofpra.  

"Vous êtes ici chez vous, vous êtes des Lillois"

"Nous savons ce que vous avez vécu. (...) Vous êtes ici chez vous, vous êtes des Lillois, et nous sommes extrêmement heureux de vous avoir parmi nous", a poursuivi la maire de Lille, Martine Aubry dans un discours largement applaudi par les réfugiés. "La France qui vous accueille va vous paraître étrange, (face) à ceux qui vous accueillent les bras ouverts, il y a aussi ceux qui vous accueillent à bras fermés, mais la France est ainsi, aimez la (...) et cet amour, la France saura vous le rendre", leur a aussi déclaré le préfet de la région, Michel Lalande. 

Âgés de 18 à 32 ans, les réfugiés sont actuellement logés dans une résidence communale, un ancien établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), avec l'appui de l'association La Sauvegarde, mandatée par l'État. L'association a d'ailleurs lancé un appel aux dons pour réunir des éléments qui manquent aux réfugiés, comme des paires de chaussures et vêtements, des produits d'hygiène ou des fournitures scolaires. 

 

 

Commentaires