Société

Après les mutins : Les personnels soignants de la Santé exigent des indemnités de logement

Après les mutins : Les personnels soignants de la Santé exigent des indemnités de logement

Décidément, le Gouvernement ivoirien va devoir faire face à de nombreuses revendications, ce après celles des soldats mutins. Ce mardi 23 mai, lors d’un point de presse à Yopougon, Boko Kouaho, porte-parole  de la Coordination des syndicats  des personnels soignants d la Santé de Côte d’Ivoire, a exigé des indemnités de logement pour lui et ses collègues. En outre il réclame également un ajustement salarial dans le secteur de la Santé publique.

Selon le porte-parole de la Coordination des syndicats  des personnels soignants de la Santé de Côte d’Ivoire si un traitement de faveur a été accordé par le Gouvernement aux soldats mutins, les fonctionnaires et agents de l’Etat doivent en avoir pour leur compte. Il exige que des indemnités de logement et un ajustement salarial pour les personnels soignants de la Santé.

M.Boko Kouaho a reproché au Gouvernement le non-paiement du stock des arriérés de salaires, l’octroi restrictif de 150 points à seulement  41000 fonctionnaires, le non traitement de la question de la valeur indiciaire.

« Nous déplorons l’instance du Gouvernement à faire passer en perte et profit le stock des arriérés de salaires. Nous nous indignons contre l’exclusion  persistante d’un nombre important de fonctionnaires au droit de logement tandis que le Gouvernement continue de prendre de nouvelles mesures d’augmentations du montant du bail accordé à des agents de l’Etat », a déclaré Boko Kouaho.

 

Commentaires