Société

Anyama : Des jeunes menacent "bientôt de faire arrêter les travaux" du stade olympique d’Ebimpé

Anyama : Des jeunes menacent

Une frange de la jeunesse se réclamant d’un des villages d’Anyama (25 km au Nord d’Abidjan) a menacé "bientôt de faire arrêter les travaux" du stade olympique d’Ebimpé afin l’Etat tienne "ses promesses" quant à l’indemnisation des propriétaires terriens, selon nos sources, sans plus de détails.

"Nous ferons comme nos frères d’Akouédo-village pour faire plier le gouvernement", ont-ils ajouté. En novembre 2015, lors d’une rencontre avec les chefs coutumiers d’Anyama, le ministre François Albert Amichia avait rassuré les différentes chefferies villageoises en ce qui concerne "l’indemnisation totale" des propriétaires terriens. Selon le ministre des Sports et loisirs, l’Etat ivoirien allait décaisser "600 millions FCFA en 2015" puis "deux milliards" l’année suivante avant de faire savoir que le gouvernement paierait de "manière progressive" les purges coutumières. Le stade d’Ebimpé qui est l’une des composantes de la cité olympique sera bâti sur une superficie de 287 Ha. Cette cité comprendra aussi des infrastructures de santé, d’hébergement, de restauration, des commerces. Plusieurs ouvrages destinés à l’ensemble des disciplines sportives ainsi qu’un centre antidopage sont également intégrés au projet. D’une capacité de 60.000 places, le stade olympique d’Ebimpé aura une structure composée de béton et de poteaux en acier avec une toiture en membrane. Il s’élèvera sur une hauteur de 51,40 mètres en 5 niveaux (R+4). 3 niveaux seront destinés aux spectateurs qui auront une vue sur l’ensemble de l’aire de jeu, mais pourront aussi voir des athlètes s’affronter sur 10 couloirs de piste d’athlétisme. En plus des infrastructures classiques, ce stade sera équipé de plusieurs autres commodités telles qu’un hall VIP et une salle de presse. Au niveau de l’accessibilité également, toutes les dispositions ont également été prises. Trois principales voies d’accès par la route et une voie ferrée relieront les grandes communes d’Abidjan au stade olympique. A noter que l’idée de la réalisation de ce projet a été émise en 1974 par le premier président de la Côte d’Ivoire, Félix Houphouët-Boigny. Fruit d’un don de la République populaire de Chine à la Côte d’Ivoire et entièrement financé à hauteur de 67, 5 milliards de FCFA, ce stade olympique sera construit en 34 mois sur une superficie de 20 ha. La pose de la première pierre de ce stade a eu lieu en décembre 2016 par le premier ministre d’alors Daniel Kablan Duncan et les travaux ont débuté en janvier 2017.

Commentaires