Société

Adjamé/Nangui Abrogoua : La police municipale en "guerre" contre les commerçants sur le trottoir

Adjamé/Nangui Abrogoua : La police municipale en

La police municipale d’Abidjan-Adjamé a engagé depuis peu une traque au quotidien contre les commerçants de ladite commune installés illégalement et de façon anarchique sur le trottoir et même parfois sur une partie de la chaussée du boulevard Nangui Abrogoua.  

 

L’objectif pour eux, est de désengorger cette voie commerciale, afin de favoriser la circulation. Et surtout, le couloir réservé aux autobus de la Société des transports abidjanais (Sotra), qui d’ordinaire est très disputé entre les autocars, les piétons et commerçants.

Ainsi, ce sont plusieurs petits commerçants récalcitrants qui jouent au jeu de chat et à la souris avec les agents de la police municipale. Il n’est donc pas rare d’assister à des scènes récurrentes de course poursuite entre ceux-ci et ces commerçants ayant la peau dure.

En effet, ces petits commerçants s’entêtent malgré l’interdiction à occuper à nouveau les trottoirs. Mais cette fois, les articles étalés sur des bâches en plastiques ou encore des échantillons entres les mains et le gros lot dissimulé en base-arrière (entre les couloirs des magasins) et demeurent très vigilants.

Au moindre coup de signal d’une patrouille inopinée de la police municipale, ceux-ci n’hésitent pas à se fondre très rapidement dans le marché, pour les plus chanceux abandonnant parfois les clients sur leur fin. Quant au  moins chanceux qui se laissent surprendre comme Damou, vendeur de vêtements en friperie, se voient confisquer leurs marchandises, malgré leurs suppliques à la police municipale.

Les marchandises et/ou parasols ainsi saisis, sont embarqués dans la fourgonnette et conduits directement à la fourrière, a expliqué Fatou Sylla, vendeuse de pain dans les encablures de la l’espace Roxy du marché.

Commentaires