Société

Abidjan: De nouveaux camions de ramassage d’ordures bientôt en circulation

Abidjan: De nouveaux camions de ramassage d’ordures bientôt en circulation

Des nouveaux camions de ramassage d’ordures seront bientôt en circulation dans la ville d’Abidjan, a annoncé jeudi, la ministre de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement durable, Anne Désirée Ouloto qui, en compagnie du directeur général de Ecoti SA, un des nouveaux opérateurs de la filière, a réceptionné ces engins neufs au port d’Abidjan.

« Le grand jour, c’est le jour où les ivoiriens verront ces camions. Ce jour-là sera le top départ pour l’ivoirien nouveau, le changement de comportement », a estimé Anne Ouloto, indiquant que le gouvernement dans la mise en œuvre de sa politique de propreté est en train d’apporter des solutions au cri de cœur des ivoiriens.

Elle a invité les populations à s’inscrire dans la dynamique d’une propreté généralisée de la ville d’Abidjan et au-delà. « Est-ce que le citoyen comprendra que la ministre, le maire, l’opérateur ne marcheront pas derrière chaque ivoirien pour lui dire de ne rien jeter à terre, c’est une question de conscience nationale maintenant, d’interpellation pour que tous ensemble, nous nous engagions pour atteindre nos objectifs », s’est-elle inquiétée cependant.

Pour Anne Ouloto, l’arrivage de ce matériel va donner un coup de fouet à la politique de propreté en cours actuellement. « Nous avons les meilleurs camions possibles. Ces vieux camions, nous n’en voulons plus. Aujourd’hui, nous nous sommes donnés les moyens d’avoir la logistique qui convient. Très bientôt, la transformation d’Abidjan va s’accélérer grâce à notre politique de propreté », a-t-elle déclaré.

Le directeur général de Ecoti SA, Jalel Nafti, a expliqué que ces camions, de différentes puissances (480, 380, 180 chevaux), sont composés entre autres, de grues, de bennes tasseuses, de camions à benne basculantes, de balayeuses, de chargeuses, tous neufs, « pour l’objectif de collecter 100% des déchets et les transporter vers le centre d’enfouissement technique ».

« Pour les zones inaccessibles, on a des tracteurs agricoles à doubles essieux qui peuvent accéder aux zones difficiles, ainsi que des camionnettes, des bennes tasseuses qui peuvent accéder à ces zones. Tous les engins sont équipés de système 4×4  pour accéder aux zones difficiles », a-t-il assuré.

Le premier CET d’ordures de Côte d’Ivoire, dont la construction a été lancée en mars par le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, à Kossihouen, dans le district d’Abidjan, sera opérationnel dès juillet 2018 et permettra de redynamiser la gestion des ordures dans le pays, explique-t-on.

Commentaires