Société

2ème édition de la conférence sur l’émergence de l’Afrique : Nialé Kaba rassure : « Tout est fin prêt une édition réussie »

2ème édition de la conférence sur l’émergence de l’Afrique : Nialé Kaba rassure : « Tout est fin prêt une édition réussie »

Du 28 au 30 mars prochains, la capitale économique ivoirienne abritera la deuxième édition de la conférence internationale sur l’émergence de l’Afrique (Ciea). En prélude à cette rencontre majeure, la ministre du Plan et du Développement, Nialé Kaba, a animé une conférence de presse pour en expliquer les enjeux et rassurer l’ensemble des délégations attendues sur les dispositions prises par l’Etat ivoirien pour la réussite de l’événement.

La ministre du plan et du Développement, Nialé Kaba, rassure : « tout est fin prêt » pour  recevoir  la 2ème édition de la conférence sur l’émergence de l’Afrique (Ciea 2017). C’était lors d’une conférence de presse qu’elle a co-animé, hier jeudi, avec Babacar Cissé, le coordonnateur résidant du système des Nations Unies en Côte d’Ivoire et du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD).

A en croire Nialé Kaba, l’édition, dont le thème est : « La mise en œuvre des plans d’émergence », sera l’occasion pour les pays africains de se doter des outils nécessaires pour atteindre leur objectif commun, l’émergence.

« Cette plateforme constituera pour nous, pays qui aspirons à l’émergence, l’occasion de tirer les leçons des meilleures pratiques pour améliorer nos politiques et stratégies opérationnelles, accélérer la croissance de nos économies et assurer le bien-être de nos populations », a-t-elle justifié.

A ce titre, la Chine et Singapour, considérés comme des exemples d’émergence réussie, sont attendus, dans les jours à venir, à Abidjan.

Babacar Cissé, co-conférencier de Nialé Kaba, a quant à lui indiqué que la 2ème édition de la Ciea sera également l’opportunité pour les participants d’évaluer, à travers les deux sous-thèmes, « Gouvernance des institutions publiques » et « Transformations structurelles, inclusives et durables »,  la mise en œuvre des recommandations de l’édition précédente.

Rappelons que ce sont 400 participants venants de plus de soixante pays du monde entier qui sont attendus sur les bords de la lagune Ebrié.

Commentaires