Société

#Bouba/Marche silencieuse: Le CHU d'Angré pris d'assaut par des centaines de personnes

#Bouba/Marche silencieuse: Le CHU d'Angré pris d'assaut par des centaines de personnes

Jamais le CHU d'Angré n'avait connu pareille ambiance. Ce samedi 3 mars 2018, les artères aux alentours du centre hospitalier ont été prises d'assaut, en hommage au petit Aboubakar Sidiki (Bouba).

 

 

Selon l'Agence de presse africaine (APA), ce sont  des centaines d'Ivoiriens qui s'y sont retrouvés et qui marchent devant le centre hospitalier, derrière lequel le petit garçon de 4 ans a perdu la vie, pour dire Stop à l'enlèvement des enfants dans le pays. Des enlèvements de plus en plus récurrents et jusqu'à ce jour restés impunis et irrésolus.

 

L’image contient peut-être : 4 personnes, personnes souriantes

L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes debout

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes debout et personnes qui marchent

L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes debout, foule et plein air

 

 

Pour rappel, c'est le 24 février 2018 que Traoré Aboubakar Sidiki, cet enfant innocent, disparait du quartier, à Williamsville. Son corps, vidé de son sang sera retrouvé quelques jours plus tard, sur instructions de son bourreau dans la broussaille jouxtant le quatrième CHU d'Abidjan.

L'assassin, un bijoutier bien connu de la famille, dit avoir égorgé Bouba (comme on l'appelait affectueusement) pour obéir aux injonctions de son marabout. C'était le dernier rituel à accomplir pour devenir riche.

 

L’image contient peut-être : 1 personne, sourit, gros plan

 

Commentaires