Securité

Yopougon/ Des ‘‘microbes’’ égorgent un policier

Yopougon/  Des ‘‘microbes’’ égorgent un policier

L’agent de police Koffi Yao Esaie a été la cible des gangs à la machette réputés en Côte d’Ivoire sous l’appelation ‘‘Microbes’’. Ces enfants en conflit avec la loi selon le régime d’Abidjan ont sauvagement ôté la vie au policier, jeudi 31 août 2017, en lui tranchant la gorge à Yopougon, quartier sable.

Selon le confrère Koaci.com, présent sur les lieux, l’agent de police Koffi Yao Esaie, en tenue civile, regagnait le domicile familial lorsqu’il a été pris pour cible par ces gangs à la machette au carrefour sable de Yopougon vers 20 heures.

Son arme de service n’a pu le sauver face à ces assassins qui évoluent en groupe. Bien qu’il ait atteint l’un d’entre eux, le policier n’a pu se soustraire de ces agresseurs armés d’armes blanches (machettes, couteaux..). La gorge tranchée, le corps sans baignant dans une marre de sang, il a retrouvé plus tard par ses frères d’armes du Centre de Coordination des Décisions Opérationnelles (CCDO), une unité d’élite.

L’agent de police était en service à la Compagnie Républicaine de Sécurité (CRS) 4 puis au Palais de Justice d’Abidjan Plateau. Le phénomène  ‘‘Microbes’’ sévit en Côte d’Ivoire depuis l’avènement du régime d’Abidjan qui semble en avoir cure. La réaction des policiers qui perdent à leur tour l’un des leurs est vivement attendue.

L’image contient peut-être : 1 personne, debout et plein air

Commentaires