Securité

USA : Un anti-Trump tire à balles réelles sur un élu Républicain

USA : Un anti-Trump tire à balles réelles sur un élu Républicain

Peu après 7h ce mercredi matin, un homme âgé d’une soixantaine d’années a ouvert le feu sur un terrain de baseball en présence d’élus Républicains. Bilan : cinq blessés dont l’un dans un état critique.

 

 

Le tireur, qui a été identifié comme James Hodgkinson III, un homme blanc de 66 ans originaire de l'Illinois, a ouvert le feu en rafales sur un terrain de baseball à Alexandria, en Virginie.

Cinq personnes ont été blessées dans l'attaque, dont Steve Scalise (élus Républicains au congrès), un employé de la Chambre des Représentants, un lobbyiste de la compagnie Tyson Foods, et deux agents de police du Capitole. La fusillade a eu lieu au cours de la dernière session d'entraînement précédant un match de baseball caritatif qui devait se tenir jeudi soir entre les Républicains et les Démocrates au Nationals Park.

De source médicale, Steve Scalise, responsable de la discipline du parti au sein de la Chambre des Représentants américaine, se trouve dans un état critique.

Des témoins ont déclaré un peu plus tôt que M. Scalise avait été touché d'une balle à la hanche, et avait rampé à travers le terrain pendant la fusillade.

Les quatre autres blessés sont, eux, hors de danger.

Tim Slater, l'agent du FBI qui dirige maintenant l'enquête, a déclaré qu'il était "trop tôt pour savoir si quelqu'un était visé en particulier".

Ce qu’on sait déjà, c’est que James Hodgkinson III a été abattu dans des échanges de tirs avec la police du Capitole. Il était farouchement opposé à Donald Trump (et aux Républicains) comme en témoignent des publications plutôt virulentes sur son compte Facebook.

Le 22 mars dernier, il publiait notamment un article avec le statut: "Trump est un traître. Trump a détruit notre démocratie. Il est temps de détruire Trump et compagnie", rapporte le Huffington Post.

Le tireur, décrit comme un "homme tranquille, très doux et très réservé", s’était engagé pendant la campagne présidentielle auprès de Bernie Sanders, sénateur du Vermont qui a par ailleurs condamné cette attaque.

 

 

 

Avec Imatin

 

 

Commentaires