Securité

Une fausse alerte au véhicule piégé crée la panique à Bamako

Une fausse alerte au véhicule piégé crée la panique à Bamako

Les forces de sécurité maliennes sont intervenues mardi sur un véhicule garé devant une banque, dans le quartier ACI de Bamako, suite à une alerte lancée par les employés de cet établissement qui suspectaient la présence d’un engin explosif à bord de cette voiture qui n’avait pas bougé des lieux depuis des jours.

« Comme le véhicule ne bouge pas depuis plusieurs jours, les agents de la banque l’ont trouvé suspecte, pensant qu’il pouvait contenir une bombe ou tout autre matière explosive », explique un habitant du quartier ACI où a eu lieu la scène, en plein cœur de Bamako.

La police a fait appel au génie militaire qui est intervenu avec d’importants moyens techniques de déminage. La gendarmerie est également intervenue avec des chiens renifleurs, sous le regard de nombreux curieux attroupés dans les alentours.

Des équipes de reportage avaient également pris d’assaut les lieux, filmant et recueillant des témoignages.

L’équipe de déminage du génie militaire, après avoir défoncé les portières du véhicule, a tiré le capot et le coffre pour arriver à la conclusion qu’il n’y avait rien de suspect.

Selon des témoins, le propriétaire du véhicule s’est présenté peu après pour constater les dégâts, affirmant qu’il était tombé en panne et qu’il l’avait garé sur les lieux tout en le confiant à quelqu’un.

Cette fausse alerte a suscité la panique chez les riverains, surtout qu’elle est intervenue deux jours après l’attaque terroriste au campement Kangaba de Bamako qui a fait 9 morts.

Commentaires