Securité

Plus de 70 arrestations après les événements de M’Bahiakro, Bloléquin et Soubré (Officiel)

Plus de 70 arrestations après les événements de M’Bahiakro, Bloléquin et Soubré (Officiel)

Le porte-parole du gouvernement ivoirien, Bruno Koné, a annoncé mercredi l’arrestation de plus de 70 personnes suite à des violences ayant entrainé la destruction de biens publics à Soubré, Bloléquin et Soubré, face à la presse.

"72 personnes ont été interpellées suite aux événements survenus à Soubré, Bloléquin et Soubré,", a-t-il dit, ajoutant "que les enquêtes se poursuivent", à l'issue du Conseil des ministres de ce mercredi.

A Soubré, le 5 février dernier, suite à un incendie qui a ravagé le grand marché, la population tenant le maire pour responsable a mis le feu à la mairie et au domicile du maire.

Suite à la mort par balle d'un conducteur de moto à Bloléquin le 23 février à un barrage, la population a assassiné un gendarme et mis le feu à la brigade de gendarmerie. Puis elle a pillé les domiciles du préfet et sous-préfet après avoir incendié des motos, des domiciles et des véhicules.

Enfin à M'Bahiakro le 5 mars, après la découverte du corps sans vie d'une élève violée puis vidée de son sang par un présumé prisonnier, des élèves de la ville ont mis le feu à la brigade de gendarmerie de la ville et pillé des domiciles.

Selon M. Koné, ces personnes interpellées sont celles ayant été filmées ou photographiées durant ces événements et elles vont répondre de leurs actes vu qu’elles s’en sont prises à des biens publics et privés, ce qui constitue un flagrant délit.

Pour terminer, le ministre de la Communication, de l’économie numérique et de la poste a invité la population ivoirienne "à garder leur calme et à ne pas céder à la psychose, et surtout à ne pas se faire justice".

Commentaires