Société

Odienné: Des démobilisés rendent hommage à leur camarade tué à Bouaké

Odienné: Des démobilisés rendent hommage à leur camarade tué à Bouaké

Des démobilisés ont rendu hommage, lundi, à leur camarade mort à Bouaké après avoir été blessé lors de la mutinerie et appelle le pouvoir à se pencher sur leurs revendications.

« Nous sommes ici ce matin pour rendre hommage à notre camarade tué à Bouaké lors de la mutinerie. Notre camarade, Diawara Issouf, n’a pas trouvé la mort à la maison. Il est mort parce qu’il a revendiqué ce qu’on lui doit, nous regrettons ce qui est arrivé », a déclaré Konaté Adama, président des démobilisés d’Odienné.

Les démobilisés ont dénoncé également les rumeurs de marche et de casse des services publics circulant à Odienné.

« Nous avons combattu pour mettre fin à l’injustice. Celui qui est au pouvoir aujourd’hui, c’est lui que nous avons voulu. Nous ne pouvons pas saboter son pouvoir, mais nous lui demandons de donner suite à nos revendications », a indiqué Konaté Adama.

Paiement de primes prévues par l’accord de Ouagadougou, amélioration des conditions de vie, recrutement des démobilisés les plus jeunes dans l’armée telles sont, entre autres, les revendications des démobilisés rappelées par Konaté Adama.

Lors d’une rencontre, jeudi, avec les démobilisés de Bouaké, le chef d’état-major général des armées (CEMAG), le général de division Touké Sékou, a appelé les ex-combattants de Bouaké à faire preuve de discipline dans leurs revendications pour favoriser la recherche de solutions à leurs problèmes, rappelle-t-on.

Commentaires