Securité

Mutinerie: Des agents de sécurité abandonnent armes et motoss au corridor Séguéla après une descente des soldats

Mutinerie: Des agents de sécurité abandonnent armes et motoss au corridor Séguéla après une descente des soldats

Suite à une descente inopinée des soldats mutins, des éléments de sécurité en faction au corridor sud de la ville de Séguéla (Nord-ouest, région du Worodougou) ont déserté leur poste, abandonnant armes et motos.

« Deux militaires du CIFIM (Centre interarmées de formation initiale militaire, ndlr) sont venus à moto avec des machettes et les autres ont fui en même temps », a relaté un militaire, le seul resté à son poste au corridor.

Policiers, gendarmes, douaniers et agents des Eaux et forêts ont pris la poudre d’escampette, laissant derrière eux leurs armes et motos.

Désormais maîtres des lieux, les mutins ont provoqué une panique dans la ville en tirant en l’air.

Ces soldats, comme ceux des villes de Bouaké et d’Abidjan, manifestaient contre la décision de certains des leurs qui, lors d’une rencontre avec le Chef de l’Etat, Alassane Ouattara, ont affirmé abandonner toutes revendications financières, rappelle-t-on.

Commentaires