Securité

Mali: le Front de libération du Macina revendique l'enlèvement d'un enseignant

Mali: le Front de libération du Macina revendique l'enlèvement d'un enseignant

Le Front de libération du Macina, groupe jihadiste du prédicateur radical Amadou Kouffa – donné pour mort par Paris et Bamako – a revendiqué, mercredi 26 décembre, l’enlèvement samedi dernier d'un enseignant malien dans le centre du pays.

Le Rapt s’est déroulé sur une pinasse entre les localités de Ténenkou et de Mopti. Selon des témoins, l'embarcation venait de quitter non loin de la localité de Ténenkou en direction de Mopti, avec une vingtaine de passagers à son bord. D’après les informations de RFI, au moins deux autres pirogues transportant des hommes armés l'ont pris par surprise. Un coup de feu retenti, entrainant un mouvement de panique. 

La pinasse qui transportait les passagers coupe alors son moteur. Des présumés jihadistes demandent les pièces d’identité des passagers. L’enseignant présente également la sienne. Il était visiblement recherché. Les assaillants lui intiment de monter dans leur pirogue.

Impuissants, ses covoyageurs n'ont que le temps d’observer. Une fois enlevé, l’enseignant est installé au milieu de ses nouveaux geôliers à bord de l'embarcation qui s'éloigne sur le fleuve Niger. L’homme enlevé enseignait l’anglais.Les ravisseurs portaient des gilets sur leur tenue, des pantalons courts et celui qui semble être leur chef portait des lunettes de soleil.

Ce mercredi, le Front de libération du prédicateur radical Amadou Koufadonné pour mort par la France et le Mali, a revendiqué le rapt, reprochant à celui qui est désormais otage d’enseigner dans une langue qui « n’est pas celle de l’islam ».

Commentaires