Securité

Libéria: Après 15 ans de mission réussie, les Casques bleus quittent le pays ce vendredi

Libéria: Après 15 ans de mission réussie, les Casques bleus quittent le pays ce vendredi

La Mission des Nations Unies au Libéria (MINUL) cessera officiellement ses opérations vendredi après avoir aidé le pays d'Afrique de l'Ouest à passer d'une guerre civile destructrice à une ère de paix pleine d'espoir, selon un communiqué publié jeudi par l'ONU.

La conclusion de l'opération de maintien de la paix qui a duré 15 ans intervient après à une élection historique qui a vu la première passation de pouvoir d'un Président élu à un autre en 70 ans. S'exprimant lors de son investiture, George Manneh Weah, a remercié l'ONU pour avoir aidé à rendre cette alternance politique pacifique possible.

Ancienne star du football, M. Weah a remporté l'élection présidentielle à l'issue de deux tours de scrutin en décembre 2017, succédant à Ellen Johnson Sirleaf, qui était à la tête de l' Etat libérien depuis 2006.

S'exprimant la semaine dernière à Monrovia lors d'un événement marquant l'achèvement de la MINUL, M. Weah a promis que le bon travail réalisé par l'ONU ne serait pas oublié.

Premier pays indépendant d'Afrique, le Libéria a connu près d'un siècle et demi de stabilité avant de sombrer dans le chaos, subissant deux guerres civiles dévastatrices entre 1989 et 2003.

En octobre 2003, le Conseil de sécurité des Nations Unies a créé la MINUL, les violences ayant persisté même après que les factions belligérantes aient convenu d'un cessez-le-feu et d'un plan de reconstruction politique. Une fois la sécurité rétablie au Libéria, plus d'un million de réfugiés et de personnes déplacées ont pu retourner dans leurs foyers. Depuis l' arrivée de la MINUL, le gouvernement a rétabli son autorité dans tout le pays et a pu organiser avec succès trois élections présidentielles.

Environ 16.000 membres du personnel de l' ONU de plus d'une douzaine de pays ont servi au sein de la MINUL. Leur service n' a pas été exempt de sacrifice : 200 Casques bleus ont perdu la vie suite à des maladies, des accidents ou d'autres causes alors qu'ils servaient au Libéria.

Commentaires