Securité

Les mouvements d’humeur ne proviendront pas de nos rangs (Gendarmerie)

Les mouvements d’humeur ne proviendront pas de nos rangs (Gendarmerie)

Le Commandant supérieur de la gendarmerie nationale de Côte d’Ivoire, le Général de brigade Nicolas Kouakou Kouadio a indiqué vendredi, lors d’une rencontre avec ses troupes à la mairie de Yamoussoukro, que les bruits de bottes ne font pas partie de leur tradition tout en rassurant qu’il s’il devait avoir des mouvements d’humeur, cela ne proviendra pas de la gendarmerie.

« S’il doit avoir des cafouillages, ce n’est pas dans nos rangs que cela viendrait », a promis le commandant de la gendarmerie, tout en se félicitant de la  « parfaite » harmonie entre lui et ses hommes.

Présent à Yamoussoukro dans le cadre d’une tournée débutée à Korhogo, puis Bouaké, Daloa, et San Pedro, le patron de la gendarmerie a confié que sa visite consiste à faire en sorte que tous éléments soient au même niveau d’information suite à la mutinerie qui a secoué la grande muette.

« Nous sommes venus demander à nos hommes sur le terrain d’observer la discipline, la cohésion en leur sein, et surtout qu’ils ne se détournent pas de leur mission principale, qui est la protection des personnes et de leurs biens et la sauvegarde de la vie de la nation », a fait savoir le patron du commandement supérieur de la gendarmerie, Nicolas Kouakou.

Commentaires