Securité

Le Tchad s'engage à améliorer le sort des réfugiés

Le Tchad s'engage à améliorer le sort des réfugiés

Le 3 mai dernier, le Tchad a signé sa lettre d'adhésion au Cadre d'action global pour les réfugiés, mis en place par les Nations unies en vue de l'"intensification du soutien apporté aux réfugiés et aux pays qui les accueillent".

Fatimé Bouba, une réfugiée centrafricaine, a pris connaissance de l'engagement pris par Ndjamena pour la protection des quelque 450.000 réfugiés et demandeurs d'asile venus des pays voisins, que le Tchad accueille sur son territoire.

Elle fait partie des quelque 6.000 réfugiés vivant dans la capitale tchadienne, dans des conditions difficiles.

"Ce qui ne va pas, c'est que nous avons terminé nos études sans pouvoir accéder à l'emploi ici au Tchad. Nous avons demandé au gouvernement tchadien de nous trouver des emplois", affirme Fatimé Bouba.

C'est le parcours du combattant pour ces réfugiés de trouver un emploi et un logement.

Abdoul Kader Bello Amadou a passé quatre ans au Tchad, mais sa situation ne s'est toujours pas améliorée. "La communauté des réfugiés vivant à Ndjamena a vraiment des difficultés d'accès au logement", dit-il.

Le ministre de l'Administration du territoire, de la Sécurité publique et de la Gouvernance locale, Ahmat Mahamat Bachir, assure que le Tchad ne va laisser aucun réfugié à son sort. Selon lui, les réfugiés pourront rentrer chez eux s'ils le souhaitent.

Mais le Cadre d'action global pour les réfugiés, auquel le Tchad a adhéré, appelle le pays à garantir la "naturalisation" des réfugiés qui ne veulent pas rentrer chez eux, ce que les autorités tchadiennes n'ont pas encore fait.

La création d'écoles dans les camps de réfugiés, avec le soutien du système éducatif tchadien est un acquis pour les réfugiés.

Le Tchad s'engage à leur accorder un accès à la terre, pour qu'ils puissent mener des activités agricoles.

Les nouveau-nés bénéficient d'actes de naissance et de jugements supplétifs délivrés par le Tchad. Seize mille d'entre eux ont déjà obtenu ces papiers cette année.

Commentaires

encore D'Actu
ITV