A 50 ans, le général Dacko aura la lourde responsabilité de diriger la future force sous-régionale dédiée à la lutte contre le terrorisme et les trafics en tout genre au Mali et dans les 5 pays membres, surtout dans les localités  les frontalières.

Avant sa nomination le général Didier Dacko était chef d’état-major général des armées du Mali, poste qu’il occupait depuis juin 2016. Il a d’abord été chef d’état-major général adjoint.

Le général Didier Dacko est connu pour être un homme de terrain, un fin stratège qui a dirigé les opérations militaires entre 2012 et 2013 dans le nord du Mali, alors occupé par les djihadistes.

Avec sa nomination par le président malien Ibrahim Boubacar Keita, président en exercice du G5 sahel, le projet de force conjointe des pays membres du G5 sahel se concrétise un peu plus.

La prochaine étape était devrait être le vote du mandat de l’ONU pour autoriser le déploiement de ladite force.

 

                                                                       APA