Securité

Le bataillon malien du G5 épinglé dans l'exécution de 12 civils

Le bataillon malien du G5 épinglé dans l'exécution de 12 civils

Les résultats de l'enquête de l'ONU sur les incidents ayant coûté la vie à 12 civils le 19 mai enfoncent l'armée malienne.  

Dans un communiqué publié mardi, la Minusma confirme les accusations des chefs de villages dans le centre du pays d'où sont originaires les victimes.

Le document transmis au gouvernement malien désigne des éléments du bataillon national de la force conjointe du G5 Sahel.

La Mission des Nations Unies (Minusma) appelle les autorités maliennes à s'assurer que les poursuites judiciaires enclenchées évoluent dans les meilleurs délais.

Les soldats sont accusés d'avoir sommairement exécuté 12 civils au marché de bétail de Boulkessy après la mort d'un soldat au cours d'une patrouille effectuée dans cette zone.

Dans ledit rapport, Mahamat Saleh Annadif, le chef de la Minusma, a exhorté les troupes maliennes et celles de la force du G5 Sahel à agir conformément au droit international.

Commentaires