Securité

La PLCC interpelle 63 suspects et défère 49 à la Maca

La PLCC interpelle 63 suspects et défère 49 à la Maca

La Plateforme de la lutte contre la cybercriminalité (PLCC), a interpellé mardi 63 suspects de janvier à juin 2018, dont 49 directement déférés à la Maison d’arrêt de correction d’Abidjan (Maca), sur sa page Facebook.

La Direction de l’informatique et des traces technologiques (DITT) avec la Plateforme de lutte contre la cybercriminalité (PLCC) poursuivent leurs actions de répression des crimes dans le cyberespace ivoirien.

Mise en place en Septembre 2011 suite une convention bipartite, la Plateforme de Lutte Contre la Cybercriminalité (PLCC) est l’émanation de la volonté commune de l’ATCI (Agence des Télécommunications de Côte d’Ivoire), devenue ARTCI (Autorité de Régulation des Télécommunications de Côte d’Ivoire) et de la Police Nationale de Côte d’Ivoire, de répondre aux menaces que représente cette nouvelle forme de criminalité.

La PLCC est constituée d’agents de la Police scientifique représentés par la DITT et de personnel civil de l’ATCI (Agence des Télécommunications de Côte d’Ivoire).

La plateforme effectue ses activités sous la direction de la DITT et la supervision générale du parquet d’Abidjan, représenté par le substitut du procureur de la république. L’ensemble de l’équipe de la PLCC est dirigée par un officier de Police Judiciaire, qui fait office de manager de cette équipe hétéroclite.

L’effort conjugué des différents services depuis quelques temps, a permis de mettre hors d’état de nuire des individus aux intentions lugubres.

Avec un taux de 77,77 % de déferrement, il convient de souligner que ces suspects ont été interpellés en majorité pour des faits relatifs à cinq principales infractions.

Au titre de celles-ci, nous avons la fraude sur le portemonnaie électronique, l’atteinte à l’image et à l’honneur, l’utilisation frauduleuse d’élément d’identification, le vol de données informatiques, ainsi que l’escroquerie (arnaque aux faux sentiments, sextorsion...).

"Ce sont les vacances et à cette période les arnaqueurs, les escrocs du monde virtuel sont très actifs. Nous exhortons la population à redoubler de vigilance et d'être très prudente sur les réseaux sociaux car tout ce qui brille sur internet, n'est pas forcement de l'or", prévient la PLCC.



afrique-sur7.fr

Commentaires