Securité

La construction effective d’un commissariat de police à Niakara et à Tafiré souhaitée

La construction effective d’un commissariat de police à Niakara et à Tafiré souhaitée

Des habitants des villes de Niakara et de Tafiré (Nord,région du Hambol) ont souhaité mardi, le démarrage effectif des travaux de construction de commissariat de police promis aux populations locales, dans un micro-trottoir effectué par l’AIP.

Opounan Koné Dieudonné (52 ans), aviculteur résidant à Niakara, à l’instar de bon nombre d’habitants de la localité, a estimé lundi que, face à l’insécurité dans la zone, le projet d’ouverture d’un commissariat de police s’impose à la municipalité et mieux, au ministère de tutelle.

« L’effectivité de ce projet salvateur a été maintes fois annoncée avec à la clé, des missions administratives en vue d’identifier le site devant abriter ce service de la police nationale à Niakara, depuis lors plus rien de concret », a-t-il déploré, suggérant à la réactivation de cette initiative.

A Tafiré, 51 Km au Nord de la ville de Niakara, même son de cloche  mais, des habitants de la ville demeurent confiants quant à la réalisation effective du projet vu que la première pierre du commissariat de police a été déjà posée, il y a deux ans maintenant.

Dans l’ensemble, pour ces habitants de Niakara et de Tafiré, la présence de la police permettrait, entre autres, de protéger les personnes et les biens en milieu urbain mais aussi de constater les infractions, de rechercher et d’appréhender les auteurs et de les mettre à la disposition de la justice.

Une mission dévolue pour l’heure aux seules brigades locales de gendarmerie, submergées par l’intensité des tâches vue l’étendue de ces zones.

Commentaires