Securité

Gendarmerie Nationale : près de 9000 éléments veulent quitter ce corps d’élite

Gendarmerie Nationale : près de 9000 éléments veulent quitter ce corps d’élite

Le départ volontaire au sein de des forces armées de Côte d’Ivoire (FACI) s’est étendu à la Gendarmerie Nationale. Chez les Pandores (gendarmes), près de 9000 éléments se sont inscrit sur la liste des départs volontaires. Seulement voilà, la situation est intrigante. Pour cause, la majorité des noms qui figurent sur cette liste sont issus de la dernière promotion de 2017.

Ils sont au total environ 9000 gendarmes qui ont manifesté leur souhait de quitter ce corps d’élite. Le départ volontaire au sein de des forces armées de Côte d’Ivoire (FACI), lancé chez les Pandores (gendarmes) le 2 janvier dernier a eu un résultat étonnement. Car la majorité des noms qui figurent sur cette liste sont issus de la dernière promotion de 2017.

Selon des témoins, le Général de division Kouakou Kouadio Nicolas, Commandant supérieur de la gendarmerie nationale a été surpris par le grand nombre de départs volontaires manifestés. Ils affirment ensuite que le général veut étouffer la réalité en donnant un chiffre de 750 volontaires au gouvernement.

Ces derniers temps, des milliers de gendarmes Ivoiriens sont mécontents de leur situation. Pour cause, leurs services ne sont pas toujours rémunérés, la loi de programmation militaire tarde à rentrer en vigueur, pis, les gendarmes estiment qu’ils sont devenus les cibles de populations en colère.

Commentaires