Securité

Frontière ivoiro-malienne : définition d’un cadre de coexistence pacifique

Frontière ivoiro-malienne : définition d’un cadre de coexistence pacifique

La Côte d’Ivoire et le Mali ont entamé, mardi à Odienné (nord-ouest ivoirien) des échanges en « vue de la restauration du climat de paix et de cohabitation pacifique entre les populations de la zone frontalière », annonce le ministère ivoirien de l’intérieur et de la sécurité à travers une note d’information.

« Nos pays font face à des défis communs nouveaux liés à la globalisation, le développement durable, la sécurité et la préservation de l’environnement ( …) ces défis transcendent les frontières », a fait remarquer à l’entame des travaux le Directeur général de l'administration du territoire (DGAT) de Côte d'Ivoire, Félicien Amani Ipou. 

 Pour lui, « seule la synergie d’action et le partage d’expériences peuvent conférer une plus-value  aux initiatives de nos Etats ».

Il a rappelé que  « la Côte d’Ivoire démontre sa ferme volonté de raffermir ses liens historiques culturels, économiques et diplomatiques avec ces voisins pour aller vers une vraie intégration sous régionale » à travers cette rencontre.

 A son tour, le  Conseiller technique au  ministère malien de l'administration territoriale et de la décentralisation, Aboubacar Seddick Djiré , saluant le bon voisinage entre son pays et la Côte d’Ivoire,  a souligné les visons des chefs d’Etat qui ont échangé  « de façon constante  leur point de vue sur des questions notamment les relations bilatérales autour de la paix, le développement ».

Au nom de l'Agence de coopération internationale allemande pour le développement ( GIZ ), partenaire de ce projet, Gérôme Dakouo a quant à lui  félicité,  « les Etats ivoirien et malien pour leur  engagement dans une démarche de gestion concertée et pacifique de leur frontière commune ».

M. Dakouo a invité  « fortement la partie ivoirienne à doter sa commission de gestion de frontières d’une structure exécutive ».

La rencontre vise entre autre à faire le point des actions de coopération administrative frontalière entre les autorités administratives frontalières dans les différents domaines d’intérêt commun , identifier les difficultés ou problèmes rencontrés dans le cadre de la gestion des frontières ,proposer des solutions pour une cohabitation pacifique des populations frontalières .

Les conclusions et recommandations de cette rencontre alimenteront la première réunion des ministres en charge des frontières de la Côte d’Ivoire et du Mali.

Commentaires

encore D'Actu
ITV