Securité

France: des policiers marocains à Paris pour identifier des mineurs en errance

France: des policiers marocains à Paris pour identifier des mineurs en errance

Des policiers marocains sont venus prêter main-forte à leurs collègues de la police française pour identifier des mineurs marocains, en errance, dans la capitale française. Ce sont des enfants des rues, souvent incontrôlables, des jeunes sans-papiers, parfois source de troubles, dans le quartier multiculturel de la Goutte d'Or, dans le nord de Paris.

Depuis le 18 juin, ce sont six agents des ministères marocains de l’Intérieur et des Affaires sociales qui ont été déployés à Paris. Ils doivent aider à l’identification des mineurs marocains placés en garde à vue. En 2017, ils étaient 813. Ce sont des jeunes qui, selon le ministère français de la Justice, refusent en général les prises en charge et fuguent des dispositifs de placement.

Ces jeunes marocains, souvent abîmés par la drogue, vivent de larcins et dorment dans des squares de la capitale.

D’après la Chancellerie, cette mission tentera  de « rétablir les liens familiaux, voire d’envisager le retour de ces jeunes au Maroc, s’il est établi que ce retour correspond à l’intérêt supérieur de l’enfant ».

L’envoi de ces fonctionnaires marocains dans la capitale française suscite néanmoins de vives critiques dans les rangs des défenseurs des mineurs étrangers. Ils s’interrogent, en effet, et en particulier, sur le devenir de ces enfants et adolescents si ces derniers retournaient chez eux.

Selon les associations, certains de ces jeunes auraient été victimes de violences dans leur famille, voire victimes de réseaux de traite d’êtres humains.

Commentaires